Webmaster

  • : ERWIN PALE
  • : CULTURES ONIRIQUES ET FANTASTIQUES - FANTASY ARTS
  • Contact

ONIRISME

 

FANTASTIQUE

 

 

Archives

23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 13:37

 

Taste of Blood

 

Erwinpale-taste-of-blood-portait1 

   Les Amants du Sang

  Erwinpale-taste-of-blood-portait2

 

(illustrations)

Erwin Pale 2005 - 2011

 

 

 

 

 

 

(musique)

Archive

 

 

5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 12:09

 

 

Voodoo Child


 

 

 

 




(illustrations Erwin Pale 2008 - Tous droits réservés)
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 18:40



Il faisait déjà nuit,

J'étais encore à ma mélancolie

d'avoir perdu un ami,

quand une douce mélodie

soudain m'éblouit

de sa magie...


Une charmante visiteuse

à la voix enchanteuse

parcourait les Terres Immortelles

et me glissait à l'oreille

comme une invitation

à l'évasion...

 

Je ne pu résister à l'appel

de la belle Isabel

n'écoutant que mon coeur

je l'ai suivi jusqu'à sa demeure...

 

Là, il y avait un ménestrel

distillant des arpèges iréels

qui emplissaient l'air de velour

accompagnant  les mots d'amour

de ma chère hotesse

aux allures de déesse...


Peu à peu mon visage s'éclaircit

et mon âme s'adoucit

paisiblement, je me suis endormi

bercé par leurs douces mélodies...


J'étais heureux à cette heure

j'avais rencontré le Sauveur

et sa muse Isabel

à la voix de miel...

 

 

Merci à vous deux

les amoureux,

merci pour ces purs moment

de magie...

 


 

 


 télécharger musique gratuit légal



 

Cliquez sur les petites notes pour découvrir la

musique d'Isabel et Sauveur et si tout comme

moi vous craquez, alors  allez les encouragez

directement sur leur blog, vous y trouverez toutes

les infos qu'il vous faut sur ce merveilleux duo :

http://www.isabel-sauveur.com/


Je vous souhaite une bonne découverte

ainsi qu'un bon voyage musical.

A bientôt pour de nouvelles émotions.

Adûnä Faël

30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 01:12

Si par hasard, vous vous demandez où est passé
votre serviteur ces derniers jours, ne cherchez plus,
je suis quelque part là haut, suspendu dans la
stratosphère en compagnie d'Aronsün le Grand
Rêveur.

Voyage-astral1.jpg

Emporté par le dernier miracle en date de la déesse
des sons australienne, Lisa Gerrard qui nous revient
avec un pur chef-d'oeuvre de mysticisme dont elle
seule détient le secret.

Lisa-gerrard-the-silver-tree.jpg

Difficile d'exprimer ici tout ce ce que j'ai pu ressentir
à l'écoute de ce nouvel opus, tant je suis passé par de
multiples sensations. 

Entre évasion et émotion, passion et grand frisson, j'en
ai encore les écailles toutes hérissées, j'ai même failli
pleurer tellement c'est beau, c'est vous dire !

La voix miraculeuse de Lisa s'est à nouveau infiltrée
en moi, telle une bénédiction après une si longue
absence, comme si elle avait répondu à l'appel des
Terres Immortelles avec cette offrande servie sur
"Un Arbre d'Argent".

Au moment même où je me replonge dans la genèse
de ce monde, je n'aurai pu rêver meilleure bande
son pour accompagner mes élucubrations.

Un miracle vous dis-je, car je suis entré dans cet album
quasi religieux, au sens noble et mystique du terme
comme on entre en pèlerinage. Propulsé vers les cieux
dés les premières notes, je suis remonté peu à peu
jusqu'aux origines du monde, entre complaintes
lancinantes, prières éthérées, incantations susurrées
et autres litanies évaporées, tout enrobées dans un
écrin de sons épurés, entrecoupé de silences posés,
renforçant cette impression de voyage astral inné.

Vous l'aurez sans doute compris chers amis rêveurs,
cet album universel et très intimiste est fait pour le
recueillement et la méditation, à écouter de préférence
à la lueur des chandelles, où chacun pourra y puiser
la source de sa propre inspiration.

Lisa Gerrard nous offre un fabuleux voyage ethnique 
et mystique, un pur chef-d'oeuvre atmosphérique, où
les sons et sa voix magique se mèlent et se fondent à
merveille en une parfaite harmonie.

A rangé précieusement entre Enya et Loreena Mc 
Kennitt. Et pour ceux qui ne connaissent pas encore 
cette formidable artiste, je vous invite à la découvrir
de toute urgence au travers de ces différents liens.


Diverses vidéos : à déguster sans modérations.

Vidéo - Gortoz A : duo Lisa Gerrard et Denez 
Prigent, BO du film La Chutte du Faucon noir.

Site officiel : Lisa Gerrard

Wikipedia : Lisa Gerrard et Dead Can Dance


 A découvrir également le cultissime album
The Mirror Pool

Lisa-gerrard-the-mirror-pool.jpg

Et le Best of de sa carrière en solo et avec Dead 
Can Dance

Lisa-gerrard-best-of.jpg


Voilà ou j'en suis actuellement chers amis rêveurs, le 
temps pour moi de
redescendre de mon petit nuage et 
je reviens vous voir au plus vite pour de nouvelles 
aventures.

Adûnä Faël


(illustration 1 Voyage Astral : ErwinPale)

10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 04:32

Coup de coeur musical c'est foi ci pour le duo parisien

AaRON, composé de Simon Buret (auteur/compositeur

chanteur et acteur) et d'Olivier Coursier (compositeur/

arrangeur), déjà responsables de l'inoubliable chanson

phare du très beau film de Philippe Loiret "Je vais bien

ne t'en fais pas", "U turn"(Lili) qui donne le ton à ce 

premier album magistral de bout en en bout, à l'image

des plus grands groupes de BritPop, les lyrics étant

quasiment tous dans la langue de Shakespeare.

Aaron c'est la bande son mélancolique de cet hiver.

Dès les premières notes l'on est happé par la musique

qui nous prend aux tripes et nous emporte vers un

voyage au coeur du spleen. Une voix légérement

éraillée vient alors nous sussurer des sentiments

éraflés qui nous plongent irrémédiablement vers les

contrées souterraines de l'âme, là où se cachent nos

morsures et nos rêves égarés.

Chaque pièce de cet album est une perle délicatement

posée comme un conte qui oscille entre l'ombre et la

lumière. Rien que le nom de l'album invite au voyage

vers le Neverland.

Cet album est dédié à tous les rêveurs nostalgiques et

mélancoliques, dans la mouvance d'Archive, Coldplay,

Radiohead ou encore du grand Pink Floyd d'antan,

à posséder absolument pour les accros du spleen

et à déguster tranquillement devant la cheminée.

Alors ne perdez plus un seul instant précipitez vous

sur le site officiel : http://www.aaronwebsite.com/

et jetez vous également sur le blog d'AaRon

http://www.myspace.com/aaronrecordings

pour y découvrir tous les extraits de l'album et certains

titres en entier ainsi que tous les renseignements sur ce

duo magique.

Sur le blog notamment vous pourrez écoutez le seul

titre en français dont je me suis inspiré pour une petite

illustration que je vous expose ici accompagnée du

texte intégral de la chanson , pour vous donner une

idée de l'esprit de la musique d'AaRON et des

sentiments que ses mots véhiculent.

LE TUNNEL D'OR

Regarde, il gèle

Là sous mes yeux

Des stalactites de rêves

Trop vieux

Toutes ces promesses

Qui s'évaporent

Vers d'autres ciels

Vers d'autres ports

Et mes rêves s'accrochent à tes phalanges

Je t'aime trop fort, ça te dérange

Et mes rêves se brisent sur tes phalanges

Je t'aime trop fort

Mon ange, mon ange

De mille saveurs

Une seule me touche

Lorsque tes lèvres

Effleurent ma bouche

De tous ces vents

Un seul me porte

Lorsque ton ombre

Passe ma porte

Et mes rêves s'accrochent à tes phalanges

Je t'aime trop fort, ça te dérange

Et mes rêves se brisent sur tes phalanges

Je t'aime trop fort

Mon ange, mon ange

Prends mes soupirs

Donne moi tes larmes

A trop mourir

On pose les armes

Respire encore

Mon doux mensonge

Que sur ton souffle

Le temps s'allonge

Et mes rêves s'accrochent à tes phalanges

Je t'aime trop fort, ça te dérange

Et mes rêves se brisent sur tes phalanges

Je t'aime trop fort

Mon ange, mon ange

Seuls sur nos cendres

En équilibre

Mes poumons pleurent

Mon coeur est libre

Ta voix s'efface

De mes pensées

J'apprivoiserai

Ma liberté

Et mes rêves s'accrochent à tes phalanges

Je t'aime trop fort, ça te dérange

Et mes rêves se brisent sur tes phalanges

Je t'aime trop fort

Mon ange, mon ange

"...always keep in mind that life is a great thing,

everything hard has its positive side, don't be stuck

in the every day reality, allow yourself to dream, have

faith in your wildest dreams."

Texte : Simon Buret - Musique : Simon Buret/Olivier Coursier

Photos 1 et 2 : Luc Georges

© Neiomi France/Universal Music Publishing France

(Illustrations 4 et 5 Ange Mélancolie © ErwinPale)

Clic sur les anges pour agrandir les images.

 






24 novembre 2006 5 24 /11 /novembre /2006 09:34

Dire que je me languissais d'attente, de voir un jour

paraître un nouvel album de la sublime canadienne

Loreena Mc Kennitt est un doux euphémisme.

Presque dix ans séparent "The book of secrets" son

dernier album studio paru en 1997 de cet extraordinaire

nouvel opus "An ancient muse."

Certes il y eu bien entre temps la sortie du "Live in

Paris & Toronto" concert parisien auquel j'ai eu

d'ailleurs l'immense chance d'assister pour mon plus

grand plaisir, mais point de nouvelles compositions à

l'horizon. Il faut dire aussi que la belle a beaucoup

voyagé ces dernières années pour enfin nous offrir ici

ce nouvel album riche et somptueux en tout point.

C'est donc avec une très grande émotion que j'ai

ouvert la superbe pochette au titre évocateur et tout

en tons bleutés qui laisse déjà présager du fabuleux

voyage qui nous attend.

Dès les premières notes je suis transporté comme dans

un rêve par cette voix cristalline, je suis happé par cette

"Incantation" magique qui me dépose aux portes

d'Istanbul "The gates of Istanbul" et qui m'invite à

poursuivre ce voyage intemporel sur la route de la soie

avec "Caravanseraï".

L'aventure continue ainsi tout au long de cet album

magistral sur les traces des anciens celtes jusqu'au fin

fond de la Mongolie en passant par les contours de la

méditérannée et les plaines d'asie mineure.

Loreena Mc Kennitt comme elle en a désormais pris

l'habitude sur ces derniers albums nous subjugue une

nouvelle fois ici par sa capacité à repousser les limites

de la musique purement celtique en nous entrainant

vers des horizons bien plus lointains et mêlant avec

subtilité les sonorités les plus diverses. Servie par sa

harpe magique et tout un ensemble d'instruments

originaux et surtout par cette voix enchanteresse et

unique en son genre telle "une ancienne muse".

"Ô muse, conte moi l'aventure de celui qui tant erra"

Vous l'aurez donc compris je suis un inconditionnel

de l'univers musical de la belle canadienne et ce depuis

son tout premier opus "Elemental" paru en 1985.

"An ancient muse" est son septième album studio et

si vous n'aviez qu'un seul disque à acheter en cette

fin d'année, il vous faut absolument vous procurer

celui là.

Et si par hasard il vous reste encore un peu de sous, je

vous informe également que tous les anciens albums

sont ressortis en version remasterisée et je ne saurai

trop vous conseiller d'y prêter une oreille notamment

sur l'excellent, "The book of secrets" entre autre.

Pour de plus amples renseignements sur l'artiste et

son univers je vous invite à découvrir son site officiel

quinlandroad ou vous pourrez écouter des extraits de

ses oeuvres et trouver une mine d'informations sur sa

biographie, ou même rejoindre la communauté des

amis de Loreena dont je fais partie bien entendu.

 

Voilà, si certains s'interrogeaient où j'allais puiser

certaines inspirations pour mes écrits, nul doute que

tous les albums de Loreena Mc Kennitt sont pour moi

une source d'influence inestimable et inépuisable pour

l'imagination, faisant la par belle au rêve et au voyage.

Bien à vous tous chers voyageurs et bonne découverte.

Adûnä Faël

(toutes les images appartiennent à Quinlan Road)

 

2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 01:28

Alors vous avez cru que j'avais oublié peut être???

Que nenni, c'est que le gars il est pas mal occupé

en ce moment, et il ne sait plus ou donner de la tête!

Et comme un fait exprès mes chers amis  me collent

encore des chaînes à la chaîne!!!

Vous voulez m'achever ou quoi???

Quoiqu'il en soit procédons par ordre et comme

dirai le dicton, chose promise, chose due!!!

Je vous ai promis le week-end dernier une Playlist

total Frenchy, et bien la voili, la voilou, m'enfin!!!

Alors ne changeons pas les bonnes habitudes et

commençons par nos amis bretons!!!

Et c'est Anthony Chaplain qui ouvre le bal !!!

1-Anthony Chaplain

 Bon je suppose que vous connaissez à peu près

tous le single "Marie la dondaine" sorti l'année

dernière. Et bien voici l'album dans la droite lignée

du single, du rock festif avec des textes intelligents

(et oui ça existe), qui décolle les neuronnes et vous

débouche les esgourdes. Du tout bon je vous dis

avec même une reprise bien speed du célèbre

"Emmenez moi" de monsieur Charles Azanavour,

et quelques autres morceaux de choix comme

"Le môme" ou encore "Papa". Un rock à la

française proche du style d'un Blankass.

En résumé voici le premier album prenant et

décoiffant d'un artiste que j'ai hâte de découvrir

sur scène. Merci Anthony pour ce superbe album!

Site officiel:

 
 
2- Orly Chap
Encore une bretonne et encore une grosse claque
de l'année dernière. J'ai découvert cette artiste
directement par la scène grâce à une amie précieuse
(Despina si tu m'entends) et je ne m'en suis toujours
pas remis. Son premier album tourne toujours sur ma
platine depuis un an déjà. Voici une artiste qui évolue
dans un rock sur le fil du rasoir, avec des textes tantôt
habités, tantôt ironiques, parfois proches du spleen.
Orly Chap a déjà tout un univers bien à elle dont les
bases sont posées sur ce premier album, et dont la
musique prend aux tripes telle une Patti Smith de
la grande époque. Une grande dame est née!
Site officiel:
 
 
3- Olivia Ruiz
Un petit tour plus au sud à présent avec la sublime
Olivia Ruiz. Définitevement oubliée l'aventure de
la Star Ac, la belle à su s'affranchir avec brio en
collaborrant dès son premier album avec la crème
des artistes de la scène indépendante française et
elle revient ici avec un excellent second opus aux
accents enchanteurs et un festival de sons tous
azimuts qui vous transportent avec bonheur vers
des merveilles du rock et de la chanson française.
Elle confirme ici tout le bien que l'on pouvait
penser d'elle avec cet album maîtrisé de bout en
bout. Et avec une frimousse pareille comment
voulez vous résister franchement? Je crois que
suis amoureux moi!
 
 
4- Raphaël
Grande année pour un de mes chouchous depuis ses
débuts, avec trois victoires de la musique largement
méritées. Déjà son troisième album et certainement
le plus abouti à ce jour. Raphaël nous livre ici des
compositions somptueuses qui vous trottent déjà dans
la tête à peine le morceau terminé, preuve s'il en est
que ce garçon a un sens inné de la mélodie et du
refrain qui tue. Cette caravane nous transporte vers
des horizons lointains qui nous donne une irrésitible
envie de reprendre la route avec l'arrivée des beaux
jours. Raphaël joue dans la cour des grands à présent.
Site officiel: http://www.raphael.fm/
 
 
5- Mattieu Mendès
Voici encore un premier album qui date de 2005,
celui d'un jeune artiste lillois depuis peu installé à
Paris. Cet album s'inscrit dans la mouvance rock
du moment tel que Kyo et autres consorts. Mais
il se démarque toutefois par des textes écorchés
vifs, ou l'amour déçu, la mort, l'introspection, voire
la schizophénie se côtoient allègrement dans un rock
ébourriffé, et nous plonge dans un univers plus
sombre ou les anges se sont quelque peu brûlés
les ailes. A découvrir de toute urgence!
 
 
6- Mickey 3D
On ne présente plus Mickey 3D qui nous revient en
force ici avec ce quatrième album studio pour nous
offrir une pop/rock de toute beauté qui part dans
tous les sens avec des arrangements stylisés toujours
parsemés de petites subtilités et autres trouvailles 
dont le groupe détient le secret. Appuyé par des textes
un peu plus optimistes à quelque rares execeptions près.
Ici il y en a pour tous les goûts et tout le monde y
trouvera son bonheur. Mickey 3D poursuit donc
tranquillement sa route et se forge une solide légende.
 
 
7- Hubert Félix Thiefaine
Voilà certainement l'un des artistes les plus atypiques
de la scène musicale française. Lui le baroudeur
infatigable qui a construit son succès sur la scène,
longtemps délaissé par les médias parce qu'il ne
rentrait pas dans le moule, a eu droit à sa toute
première nomination aux victoires de la musique
cette année alors qu'il en est déjà à son treizième
album studio (il était temps!).
De galère en traversée du désert mais fort d'un
public fidèle et de ventes de disques conséquentes,
l'artiste semble aujourd'hui réssucité, encenssé et
porté par la nouvelle génération. Il revient plus fort
que jamais avec cet album magistral, somptueux,
voire lumineux (pour une fois), comme un bonheur
retrouvé. Et ça fait plaisir!
Site officiel: http://www.thiefaine.com/
 
 
8- Jean Louis Murat
Encore un enfant terrible de la scène française, qui
n'a pas la langue dans sa poche (et j'adore ça).
Personnage quelque peu obscure en apparence et
artiste prolifique (un album par an, deux l'année
dernière et un autre prévu pour bientôt), JL Murat
poursuis son oeuvre autodidacte entre rock et chanson
aux parfums déjantés dans le texte mélant le spleen
et la mélancolie comme personne. Moscou est un
excellent album pour pénétrer dans son univers.
Site officiel: http://www.jlmurat.com/
 
 
9- Robert
L'album de Robert tourne toujours régulièrement
sur ma platine bien évidemment. Et pour en savoir
plus je vous convie à relire mon article sur cette
merveilleuse artiste.
Site officiel:  http://robertlesite.net/
10- MIG
J'ai gardé MIG pour la fin car cette formation se
démarque singulièrement du reste de la production
française. Evoluant dans une atmosphère Trip hop,
jazzy, arabisante ce groupe nous offre une musique
chargée d'émotion pure aux arrangements soignés
et sublimée par la voix envoûtante de la chanteuse
d'origine algérienne qui nous enveloppe et nous fait
décoller vers les cieux pour planer à l'infini.
Passant tour à tour de l'anglais, au français ou à
l'arabe avec le même enchantement, la musique
de Mig est un appel au rêve. Inutile de vous dire
que leurs deux albums sont indispensables!
 
Voilà j'espère que cette petite liste vous aura autant
plu que la précédente et que vous y trouverez votre
bonheur comme d'habitude.
Demain nous reprendrons le cour normal de nos
aventures.
Bon vent à tous et à la prochaine!
Adunaphel






 

 

 

 

 

 

21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 10:39

Suite à l'épidémie de bugs en tous genres qui courre

en ce moment sur Over-Blog, je saisis cette nouvelle

chaîne musicale au vol, histoire de m'aérer un peu la

tête (et avant que je ne pète un plomb).

Ne dit on pas que la musique adoucit les moeurs?

Et puis ça vous donnera une petite idée de mes

très nombreuses et diverses inspirations pour

l'écriture, comme vous allez pouvoir le constater,

ça peu aller très loin, c'est pour ça que j'ai besoin

d'au moins deux parties (et encore je me freine là).

Alors allons y gaiement pour une playlist à ma façon.

Honneur aux celtes pour commencer en ces lendemains

de St Patrick, et ouvrons le bal avec les irlandaises.

1- The Corrs: Home

Le dernier album des frangines (oui je sais, il y a

un frangin aussi, mais franchement là le gars, il ne

peut pas lutter si vous voyez ce que je veux dire,

mon regard est comme qui dirait attiré ailleurs.

Bon revenons à la musique). Comme le nom de

l'album l'indique, le groupe opère ici un retour aux

sources dans la pure tradition des ballades celtiques

comme savent si bien le faire les irlandais. Il suffit de

fermer les yeux et de se laisser bercer par ces mélodies

somptueuses pour se retrouver à gambader dans la

campagne de la verte Erin. Dépaysement garanti.

Site officiel: http://www.thecorrswebsite.com/

 

2- Enya: Amarantine

Encore une irlandaise et non des moindres, la grande,

la majestueuse Enya qui nous revient ici avec un

album d'une beauté sublime, certainement le plus

abouti de tous et qui nous entraine encore un peu

plus loin vers le rêve, vers ces légendes celtes si

chères à nos coeurs, ou le temps n'existe plus.

Une pure merveille. Evasion garantie.

Site officiel: http://www.enya.com/

 

3- Blackmore's night: Under a violet moon

Ritchie Blackmore vous connaissez? Mais si rappelez
vous le guitariste mythique de Deep Purple célèbre
groupe de hard rock. Mais ici point de gros riffs et
de guitare saturées. Depuis quelques années le guitar
héro s'est reconverti avec sa femme la chanteuse
Candice Night dans un style disons plus "médiéval"
avec quelques albums magnifiques. Celui ci date déjà
de 1999, mais il tourne régulièrement sur ma platine,
en attendant le prochain prévu pour le 27 mars 2006.
A découvrir pour les amoureux du moyen âge et de
fantasy.
 
 
4- Kate Bush: Aerial
Le grand retour de la diva, enfin, depuis le temps
qu'on l'attendait celui là, on est vraiment pas déçu.
Kate Bush nous revient avec un double album aux
couleurs multiples, et son univers si particulier ou se
mèlent accoustique, piano feutré, choeurs magnifiques,
sublimes arrangements et toujours cette voix envoutante
qui vous transporte au septième ciel. Un grand bol
"d'Aerial"
Site officiel: http://www.katebush.com/
Site français: http://www.katebush.fr/  
 
5- James Blunt: Back to bedlam





Une des découvertes pop/folk de l'année, la nouvelle

coqueluche de ces dames (si si je confirme, j'en ai

vu quelques unes se pavaner dans le coin). Bon il faut

bien reconnaitre qu'il a tout pour plaire le gars, une

voix, du talent, de belles compositions et pour le reste,

je laisse ça aux filles.

Site officiel: http://www.jamesblunt.com/

 

6- Girls in Hawaii:

 

Un de mes gros coup de coeur pour cet album du

groupe belge Girls in Hawaii sorti en 2003 qui nous

livre ici un mélange de pop/rock/accoustique dans la 

grande tradition de la Britpop avec des mélodies très

atmosphèriques ou il règne un certain spleen. Un

album maîtrisé de bout en bout qui ravira tous les

mélancoliques. A découvrir absolument.

Site belge:

 
 
7- Depeche Mode: Playing the angel





 Alors là, n'en déplaise à certains mais eux font partie

de mes chouchous toutes catégories confondues, grand

groupe pop par excellence, je les suis depuis depuis le

début et je ne suis jamais déçu. A chaque nouvel album

c'est comme un rituel, des retrouvailles avec des amis

de longue date (normal on a grandis ensemble), c'est une

bénédiction, un plaisir sans fin, le nec plus ultra. Bon ok

j'arrête!!! Vivement les concerts!!!

8- Placebo: Meds
Vous ne pensiez tout de même pas que j'allais oublier
le rock avec des bonnes vieilles guitares dans cette
fameuse playlist, non mais!!! Et ça tombe bien
voici le tout nouveau tout chaud Placebo qui opèrent
ici un retour au sources, c'est à dire moins de claviers
et plus de gratte, l'essentiel du rock quoi, pour notre
plus grand plaisir. A fond les gamelles dans la baraque!
Site français: http://www.effet-placebo.fr/    





9- The Rasmus: Hide from the sun

Et on enchaine dans la foulée avec de l'excellent

hard mélodique, le dernier album des Corbeaux

confirme tout le bien que je pensais d'eux, digne

des heures de gloire d'un Scorpion (bien moribond

ces dernières années). Idéal pour faire la route.

Site officiel: http://www.therasmus.com/

 

10- Apocalyptica

Tout ça pour finir dans l'apocalypse la plus totale.

Voici un groupe de métal symphonique qui déménage

grave sur le champs de bataille ou violoncelles et

violons croisent le fer comme autant de guitares

saturées, du carnage orchestré de main de maître et 

mélodique à souhait à s'en faire péter la cervelle. 

C'est la lutte finale!!!

Site officiel: http://www.apocalyptica.com/home/

Voilà c'est fini pour aujourd'hui. J'espère que cette

playlist vous aura plu. Demain honneur aux artistes

français, car là aussi il y a du contenu croyez moi!!!

A bientôt, Adunaphel

 





















4 décembre 2005 7 04 /12 /décembre /2005 18:23

Honneur aux femmes pour inaugurer cette

rubrique, dont le principe de base sera:

Un artiste, un univers, au fort pouvoir

évocateur onirique et fantasmagorique!!!

Ainsi la première à ouvrir le bal est Robert,

dont rien que le nom interpelle!!!

Robert est une artiste atypique dans le paysage

musical français.

Trop rapidement comparée à ses débuts

à Mylène Farmer pour son timbre de voix,

et outre le fait qu'elle construit sa musique

avec son fidèle compagnon Mathieu Saladin,

son univers et son talent vont bien au delà

de cette comparaison.

Son univers musical oscille allègrement entre

musique électronique et baroque, transcendé

par une voix cristalline.

Une recherche de sonorités et d'équilibre entre

chant, souffle, choeur, clavecin, violon, flûte,

piano, électro, qui n'est pas sans rappeller parfois

le travail de Björk, l'elfe du nord.

Au fil de ses albums, Robert a inventée son propre

monde, un univers fantasmagorique, fragile,

trouble et cruel parfois, empli d'ivresse, de poison

et de parfum d'enfance, entre conte de fée et

allégorie barrée, peuplé de mélodies étranges et

lancinantes, contines, ballades, appuyées par

des textes d'une grande puissance poétique et

aux titres évocateurs.

Mi ange, mi démon, "la princesse de rien", nous

emmène dans ses rêves féeriques et venimeux

à la fois, dans des chuchotements d'amour,

des cris de détresse, ou souffle de mort,

naviguant entre lueurs magiques et eaux

troubles.

Son univers original prend toute son ampleur

sur la scène, dans des décors et costumes

féeriques, pour un spectacle hallucinant entre

sonorités baroques et électroniques.

Encore trop peu connue du grand public par

chez nous, Robert mérite sa place au panthéon

des elfes, des fées et autres anges déchues!!!

 

 

 

 

 

 

3 décembre 2005 6 03 /12 /décembre /2005 20:41

ROBERT - DISCOGRAPHIE:

 

SINE:

Premier album de la belle, aux ambiances

électroniques et aux recherches de sonorités 

aéeriennes, entre souffle et voix, c'est cette

alchimie fragile qui pose les bases de l'univers

de Robert.


PRINCESSE DE RIEN:

Second album, celui d'une maturité certaine.

Robert poursuit ici son exploration des sonorités

mêlant les ambiances baroques et modernes avec

une rare perfection dans une pureté infinie, tant

au niveau vocal que musical.  Album culte!!!

 

 

 

CELLE QUI TUE:

Le troisième album de Robert marque

l'aboutissement d'une rencontre importante et

déterminante dans la vie de l'artiste. Car Amélie

Nothomb signe ici pas moins de six textes pour

un album somptueux dans la droite lignée du

précédent, encore enrichi par des arrangements

merveilleux et cette voix de plus en plus

envoutante.


 

(Robert et Amélie)

 

UNUTMA (ne m'oublie pas):

Plus qu'un simple best of, cet album propose des

des versions retravaillées de certaines chansons,

des remixes, des reprises et un duo magique avec

Majandra Delfino (chanteuse et actrice américaine

dans la série Roswell), pour une nouvelle version

de  "Le prince bleu".

(Robert et Majandra)

 

SIX PIEDS SOUS TERRE:

Novembre 2005, Robert nous reviens avec cet

album, ou l'on retrouve tout le talent de plus

en plus maitrisé de l'artiste, qui nous invite une

nouvelle fois au voyage au plus profond de ses

chimères et de ses félures. Un imaginaire doux,

sombre et énigmatique.


EN CONCERT LE 5 FEVRIER 2005!!!

Une artiste à découvrir absolument!!!

Site officiel: http://www.robertlesite.net