Webmaster

  • : ERWIN PALE
  • : CULTURES ONIRIQUES ET FANTASTIQUES - FANTASY ARTS
  • Contact

ONIRISME

 

FANTASTIQUE

 

 

Archives

18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 16:20


Luis Royo

"Dead Moon"

Luis-royo-dead-moon

Bijou Fantastique
Bijou Exotique
Bijou Erotique

Luis-royo-dead-moon-portfolio

Roméo et Juliette
Revu et corrigé
Par le maître
De l'illustration

Erotic-Fantasy

Que du bonheur !!!


Pour info, le grand maître
sera en dédicace

A Paris
Au Salon du Livre

2010


Luis-royo-malefic
 
Maléfiquement Vôtre !!! 
Adûnä Fiel 
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 12:03


Qu'elle ne fût pas ma surprise ce bon matin d'octobre,
quand je découvris dans ma messagerie cette étrange
invitation à partager une tasse de thé avec un monstre.

La carte envoyée par le "Tea Time Monster Show"
était signée : Carine M & Elian Black'Mor.

Je n'avais plus aucune nouvelle de ces deux-là depuis
deux ans déjà, et pour dire la vérité je les croyais à
tout jamais évaporés au paradis des aventuriers...
"Sur la piste des dragons oubliés"

Et puis comme par enchantement, après deux ans
d'un long silence, ils réapparaissaient subitement,
accompagnés de toute une ribambelle  de créatures
distinguées qu'il fallait maîtriser à coup de tasses
de thé et de cuillères à pots !

Mais Késako ??? Pensais-je illico !!!
 
Etait-ce une boutade, un message subliminal ?
Ou bien encore un nouveau traquenard ?

A la fois intrigué et excité à l'idée de pouvoir
enfin retrouver ces deux fameux compagnons,
mon sang de dragon bouillonant déjà d'émotion,
je m'empressais de répondre à cette invitation...

Je m'envolais donc sans demander mon reste
pour de plus amples informations et surtout pour
une petite dégustation dans les intérieurs magiques
du Boudoir Fantastique de Carine M.

C'est ainsi que j'atteris dans un somptueux salon
feutré où mon cousin "Fabien" était déjà bien installé
une tasse de thé à la "main" et quelques étranges
biscuits à croquer qu'il se faisait un plaisir de
déguster avec une délicatesse extrême.


Sur le coup, j'ai cru que je devenais fou !
C'était sans doute encore un effet "kiss-cool"
du "Surgissoum" !

Mais que nenni, le "Fabien" avait l'air très heureux
de sa nouvelle condition "thé-largique" d'aristo-
dragon !

Et il s'empressa même de me présenter sa nouvelle
fiancée "Miss Pudding", à qui, je vous préviens, il
ne vaut mieux pas refuser une part de gâteau, sous
peine de finir en pelle à tarte !


Puis après quelques regards complices plein de
malice, le fumeux dragon se décida enfin à me
présenter la carte des dégustations ainsi que les
règles de bienséance de ce jeu de "Thé-duction" !

Car oui, il y avait bien un jeu autour de ce mystère,
un jeu monstrueux de somptuosités et de subtilités
artistiques en tous genres, des jeux de mots, des
jeux de graphes, des jeux d'illustrations, des jeux
d'humour, des jeux malins, des jeux taquins avec
des grosses pattes de vilains , mais aussi des tours
de passe-passe menés avec beaucoup de grâce
dans ce beau palace entre les échanges de deux
artistes de très grande classe !

Bienvenue au Tea Time Monster Show !!!

guide-du-savoir-survivre-carineM-visuel3











C'est à servir bien chaud !!!

Avec les biscuits cuillère de ma grand-mère,
c'est un vrai régal de tronches d'atmosphère !

Si vous voulez survivre aux petites dentelles
suivez le guide... Et surtout buvez du Thé !!!

Quelque-part entre le burlesque de Buster Keaton
et un univers fantasmagorique à la Tim Burton 
cette dégustation est offerte sans modération
par la majestueuse
Carine M, accompagnée de
son fidèle et célèbre compagnon des dragons

Elian Black'Mor dans la conception, ainsi que
des textes avisés d'un grand maître des mots,
et des illusions, the fabulous
Pat Jékyll  le roi
du far breton !

Le tout est offert par Kensington Pudding !!!

guide-du-savoir-survivre-carineM.jpg
Le guide du savoir survivre en compagnie des monstres
Carine M - Elian Black'Mor -Patrick Jézéquel)
(note de l'éditeur - 4ème de couverture)

Ce guide à l’intention des jeunes “ladies and gentlemen”
intrépides et aventureux a pour objectif de leur enseigner
les usages et les règles de bienséance qui leur permettront
de vivre en bonne intelligence avec les monstres.
Les précieux conseils, distillés par des experts avisés,
n’ont qu’un seul but : parvenir à prendre une tasse de thé
avec chacune de ces créatures...
Parmi les monstres figurant dans cet ouvrage, vous
découvrirez des vampires, des zombies, des momies,
des sorcières, des loups-garous et autres lapins naufrageurs
qui auront à cœur de vous prouver, une tasse de Earl Grey
- avec un nuage de lait - à la main, qu’ils ne sont pas si
terrifiants qu’on veut bien vous le laisser croire.
Enfin un livre monstrueux qui ne fait pas dans la dentelle !

Would you like a cup of tea ?

Monstrueusement vôtre,

Mister Tea.


Pour l'avoir dégusté en long, en large et en travers
je ne peux que vous conseiller cette monstrueuse
lecture pour vos longues soirées d'hiver entre amis
de bonne compagnie.

J'avais aussi une belle dédicace sortie de la tasse
à vous présenter mais malheureusement mon
scanner est en panne, tant-pis ça sera pour une
prochaine fois. Quoiqu'il en soit je remercie une
nouvelle fois Carine, Elian et Patrick pour leur
accueil chaleureux et ce merveilleux souvenir
de Montreuil, grand merci à vous les amis !

Draconiquement vôtre,
Adûnä Faël

toutes les images de cet article sont la propriété de
Carine M et d'Elian Black'Mor, vous pouvez retrouver
leurs univers aux adresses suivantes :

Carine M : http://www.carine-m.com/boudoirfantastique/

Elian Black'Mor : http://www.elian-black-mor.com/

RoadBook :  http://www.elian-black-mor.com/roadbook/


29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 08:48


(Hommage au Roi de la Pop à la sauce Erwin Pale)




Le Roi Zombie est mort...



Vive le Roi des Zombies !!!



Aaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!


Dansons maintenant...
Afin de fêter le roi comme il se doit !



En dehors de toutes polémiques
et autres frasques médiatiques
je salue ici un génie de la musique,
son nom est Michael Jackson
et qu'on le veuille ou non
il est entré au panthéon
des plus grandes stars de l'histoire
  comme dans un  "thriller" prémonitoire...


 Mais l'ami Freddy l'a déjà dit
"The show must go on"
Alors musique maëstro
Et allons sous la lune
danser le moonwalk...

(illustrations Erwin Pale 2009)
(tous droits réservés)

24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 12:46


Salut à vous les Rêveurs !

Le saviez-vous ?

Récemment, j'ai eu l'immense honneur d'accueillir
une grande magicienne au sein de la communauté
Le Cercle des Passeurs de Rêves.

Elle s'appelle Martinefa, alias Martine Fassier,
et c'est une Rêveuse exceptionnelle, dotée de
multiples pouvoirs à tel point que cela en est 
vraiment très troublant !

Croyez-moi cette damoiselle a dû tombé dans
le chaudron magique de l'imaginaire quand elle
était petite, tellement son univers est riche et
foisonnant de merveilles, de trouvailles géniales
et de créations insolites, un vrai bonheur pour
les Rêveurs !

Artiste créatrice "touche à tout" Martinefa joue
admirablement avec l'imagerie et la rêverie, que
ce soit en peinture, en dessin, en calligraphie ou
bien encore en photographie, elle passe de l'un
à l'autre allègrement avec une dextérérité et une
aisance déconcertante.

Non contente d'être autant douée pour l'image,
cette artiste est aussi une géniale inventrice qui
travaille sur les volumes, les formes, les matières
pour créer de drôles de machines à rêves et autres
étranges créatures qu'elle construit et assemble à
base de matériaux de récupérations pour leur donner
une seconde vie magique, le résultat de ses travaux
est vraiment bluffant, on a parfois l'impression de
se balader chez Jules Vernes à bord du Nautilus.

Mais plus qu'un long discours, le mieux c'est encore
de vous rendre compte par vous-même en allant
tout simplement visiter son site et son blog :

www.martinefa.fr

martinefa.over-blog.com

Ainsi que ses différentes galeries où elle expose un
grand nombre de ses travaux et différentes recherches
artistiques que vous trouverez dans ses liens.
Prévoyez le café et les petits gâteaux car vous risquez
d'en avoir pour un bon moment d'égarement.

Et si tout comme moi vous en ressortez conquis,
les yeux éberlués, avec l'irrésistible envie de garder
un souvenir inoubliable de votre incroyable voyage,
précipitez vous sur le magnifique premier album de
Martine Fassier, Fabliaux et autres chimères,


Dans sa première partie, cet album se présente un
peu comme un carnet de recherches et d'études sur
d'étranges instruments oniriques, des armes très
spéciales, du genre Mousquet à mirages, Divagateur
et autres Convertisseur de rêves, la découverte se
poursuit ainsi avec de drôles de Machines à rêves
et d'étranges Poissons d'avril. Tous ces instruments
fabuleux sont exposés dans les moindres détails
avec dessins, schéma, photographies à l'appui.

Dans la seconde partie, les Fables songeuses,
Martine Fassier aborde une autre de ses passions,
celle des animaux qu'elle dessine et peind avec
tant de grâce et de beauté, formidablement mis
en valeur par les jolis textes pertinents de son
frère Philippe, c'est aussi l'occasion de quelques
excercices de styles anatomiques et ironiques
qui font de ces fabliaux une pure merveille.

Un ouvrage auto-édité remarquablement réalisé de
bout en bout, que ce soit au niveau de la superbe
mise en page, de la présentation, des splendides
calligraphies fait main, du choix des couleurs, des
oeuvres présentées, textes, dessins, illustrations et
photographies forment ici une belle harmonie, une
alchimie parfaitement réussie des multiples talents
de l'artiste, une vraie réussite graphique et onirique !

A coup sûr un de mes gros coup de coeur 2009
que vous pouvez commander directement dans
la boutique de l'artiste.



Alors grand bravo Martinefa pour ce bel ouvrage
et surtout grand merci à toi pour cette somptueuse
dédicace que je vais garder précieusement dans
ma salle des trésors de dragon rêveur !




Bonne découverte et bon voyage à vous
les amis et à bientôt pour de nouvelles
rêveries !

Votre serviteur ici bas,
Adûnä Faël (alias Pascal)



27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 01:01



Oyez oyez bonnes gens,

Contrairement aux apparences je ne suis pas encore
en vacances, et même si le rythme de mes diffusions
ressemble à une vitesse de croisière en cette période
estivale, je puis vous assurer que ça bosse dur à fond
de cale.

C'est que voyez-vous, votre serviteur n'a pu résister
à l'appel du large et il est fort occupé à naviguer entre
deux océans en ce moment, il fait la navette entre les

Mers Etincelantes chères à son coeur et l'Océan des
Milles Larmes d'un certain conteur, le vénérable sieur
Baldwulf, chroniqueur de Noghaard.

Il y a quelques temps déjà "Maître Bald" nous avait
gratifiés d'une excellente nouvelle "Esprits Racine"
où l'on découvrait les aventures du jeune capitaine
Nickolah Dothiriel. Cette nouvelle fut crée dans le
cadre d'un appel à texte sur le thème de la piraterie
pour la revue
Phénix Mag où elle y fut d'ailleurs
publiée.

cliquez sur l'image pour découvrir le mag

J'avais beaucoup aimé cette aventure et comme
certains lecteurs j'étais resté un peu sur ma faim,
car j'aurai voulu en découvrir bien davantage sur
le jeune héros de l'histoire, mais l'art de la nouvelle
et surtout l'appel à texte impose bien des contraintes
qui ne permettent pas vraiment de développer tout
un univers.

Je fus donc agréablement surpris quand j'ai appris
que notre cher ami avait décidé de donner une suite
aux aventures d'Esprits Racine, quelle bonne idée
pour une saga de l'été, entre coquillage et crustacés,
voilà de quoi s'évader si on n'est pas vacancier.

Ca s'appelle Par-delà l'océan, c'est très envoûtant,
entre magie et piraterie, aventure et grands vents,
tout ce qu'il faut pour passer un excellent moment
en compagnie de gens charmants et autres forbans.

Si vous aimez la lecture au parfum d'aventure,
deux nouveaux épisodes sont déjà en ligne.
Si vous avez raté le début commencez par
Esprits Racine et enchaînez Par-delà l'Océan.
cliquez sur la bannière pour un long voyage
à bord de la Dalvénia, sortez les voiles !!!



Quant à moi, emporté dans le sillage de la Dalvénia,
je me suis mis à rêver du personnage Nickolah, et
petit à petit a commencé à se dessiner dans mon
esprit la silhouette du jeune capitaine, ma palette
magique s'est soudain emballée, puis le jeune
Dothiriel s'est alors matérialisé sous mon nez.


Capitaine Nickolah Dothiriel
(ErwinPale 2008, d'après le personnage créé par Baldwulf)


D'autres illustrations sont à voir
 Annurêve

Bon voyage et bon vent !

Adûnä Faël
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 13:20




Et ben "Zorg" alors, on pourra dire que je l'aurai
attendu celui-là !

Non, pas Koulou !

Lui je sais où le trouver l'artiste, il officie sur la
blogosphère depuis un bout de temps déjà et son
blog est une pure merveille de création, d'évasion
et d'émotion.

LE MONDE DE KOULOU

Je vous parle ici de son fameux premier album bd
Le Monde de Titus "L'île aux tortues", que j'ai eu
un mal fou à me procurer en passant par la fnac.
D'ailleurs à ce jour la commande est toujours
coincée quelque part entre éditeur, fournisseur
et distributeur. Avouez que c'est pas de "bronze" !

Las d'attendre désespérement au bout d'un mois
et demi (oui, quand même), j'ai donc finalement
recommandé le précieux album directement chez
l'éditeur, et là ô miracle, 72 heures plus tard,
Titus est enfin arrivé chez moi.

Un premier conseil donc à tous ceux qui veulent
acheter l'album, commandez le directement chez
l'éditeur GRRR...ART,  car pour l'instant "ça
fleurgue" un peu par la fnac, et ça vous évitera
de vous ronger les ongles ou  les griffes de dragon
comme moi, grrr...

Voilà pour la petite anecdote, passons aux choses
sérieuses à présent, enfin sérieuses, façon de
parler tant Koulou sait aussi manier l'humour
avec subtilité tout au long de ce premier opus
du Monde de Titus.

Il y décrit un peuple, les Snogards, habitants de
l'île aux tortues, se nourissant de la viande des
dîtes tortues, se fabriquant leurs maisons avec
leurs carapaces et se torchant à l'alcool de figue.

Au travers le regard de trois amis, Titus, Cyrius et
Maya, Koulou nous fait découvrir une civilisation
avec ses coutumes et ses traditions, ses doutes et
ses interrogations, entre l'humour et la poésie d'un
langage fleuri, l'artiste distille avec subtilité tout au
long de cet album des messages et des clins d'oeil
qui nous renvoie à notre propre société.

Quel études dois-je choisir ?
Quel sera mon avenir ?
Pourquoi les femmes n'ont elles pas accès à certains
métiers ?
Les dieux existent-ils vraiment ?

Autant de questions que se posent les héros
attachants du Monde de Titus, tout en vivant
plutôt paisiblement sur leurs belle île, jusqu'au
jour où  se réveille le monstrueux volcan.

Sous la menace de destruction imminente les
Snogards sont condamnés à l'exil et doivent
quitter leur terrre natale.

Leur fuite désespérée s'achève dans la tempête
d'une mer déchaînée où il échouent sur une
terre inconnue où nul doute les attendent bien
des aventures.

Ainsi se conclut ce somptueux premier album
entièrement réalisé de A à Z  et de mains de
maître par le génial Koulou, qui sait jouer
admirablement avec l'image autant qu'avec
les mots.

Moi je vous le dis, foi de dragon, un nouveau
héros est né, Titus est de la trempe des Tintin
et Astérix et nul doute que ses expressions vont
restées dans les annales de la BD !

En espérant qu'à l'avenir il soit mieux distribué
et qu'il soit disponible dans toutes les meilleures
crèmeries, hé hé !

"Karaaam" !!!

Comment ça, vous ne connaissez pas encore
Koulou ? Euh, "ça fleurgue" vraiment et si vous
ne voulez pas rester avec des "grumeaux" dans
le ciboulot, un dernier conseil, "jambez-vous" !
et partez à la découverte de son univers de toute
urgence, c'est "Karaaam" !!!

Rendez-vous dans LE MONDE DE KOULOU

Bien à vous tous chers visiteurs, à bientôt pour
de nouvelles émotions, youch !  youch ! youch !


Adûnä Faël

29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 23:19

Comme le destin est étrange parfois. 
Dernièrement je faisais des essais graphiques sur un
portrait de Heath Ledger, dans son rôle pour le film
Chevalier, mais n'étant pas satisfait du résultat, 
j'avais mis ces essais de côté.
Et puis comme certains de mes camarades blogueurs,
(voir chez Zordar), j'ai appris avec consternation la 
disparition soudaine du comédien la semaine dernière, 
28 ans, fauché en pleine gloire !

Alors, j'ai ressorti mes fameux essais et je les ai
retravaillés pour la circonstance afin de rendre
un dernier hommage au Chevalier, que j'ai aussi
fort apprécié comme beaucoup d'entre nous,
dans d'autres films, Brodeback Moutain et Les
Frères Grimm pour ne citer que les plus connus.

Voici le résultat, un Chevalier à la sauce des
Terres Immortelles !

undefined


                                         
                       
                        ADIEU CHEVALIER !

undefined


    

  (illustrations ErwinPale 2008 - tous droits réservés)

4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 05:22
titre-dragons-oublies.jpg

Oyé oyé Dragonautes, Drag-Queens, Dragosaures
et autres écailleux de tous poils et de tous bords !

Votre serviteur s'est vu confier une mission d'une 
extrême urgence et de la plus haute importance
par les grandes instances de la cause dragonique !

Je vous préviens, cet automne, ça va chauffer,
car l'heure du grand rassemblement a sonné,
Sur la Piste des Dragons Oubliés !

Tous à l'assaut du Château de La Roche !!!

Chateau-de-la-roche.jpg

Où se déroulera du 19 au 21 octobre 2007, le 15ème 
Salon de la Science Fiction et de l'Imaginaire.

Comme bon nombre d'entre nous, l'association 
RASF organisatrice du festival, est tombée sous le 
charme irrésistible de l'étrange et mystérieux Pisteur 
de Dragons, Elian Black'Mor (dont j'ai déjà chanté les 
louanges
ici et ) et a décidé cette année d'orienter le 
festival sur le thème de la fantaisie dragonesque, avec 
pour fil conducteur, les fameux carnets de voyage de 
Sieur Black'Mor :

Sur la Piste des Dragons Oubliés
 

affiche-expo-blackmor1.jpg




Tenez vous bien, voici le programme des
réjouissances. tiré du dossier de presse
gentiment envoyé par Gaël Chevalier
l'attaché de presse du festival dont je
suis ici l'émissaire.

L’expositon interdite d’Elian Black’Mor, 
pisteur de dragons. au Château de La Roche

Situé au nord du département de la Loire, c'est dans
un site sortant tout droit de l'imaginaire qu'émerge
sur son îllot rocheux le Château de la Roche.

C'est dans ce lieu fantastique, que pour sa 15ème
édition, le festival établira son quatier général.

Pour la première fois le public aura accès à la
présentation des travaux d'Elian Black'Mor, 
pisteur de dragons et grand voyageur de l'étrange.

Réunis dans des caisses découvertes à l'occasion
des travaux de restauration du Château de la
Roche, les éléments de sa collection sont 
étonnaments conservé : empreintes de dragons,
ossements, oeufs, photographie...

On ne sait toujours pas comment les archives et
les carnets de Black'Mor sont arrivés au Château
mais il semble qu'ils devaient être présentés pour
l'Exposition Universelle de 1889, interdite pour
d'osbcures raisons...

Une immersion totale
Sur la Piste des Dragons
Oubliés.

Dragon-expo-blackmor.jpg

Pour cette exposition le 1er étage du château est
entièrement vidé et réaménagé par une scénographie
conçue par l'Atelier des Charrons.

L'exposition est centrée sur l'univers d'Elian 
Black'Mor, auteur et héro de deux carnets
"Sur la piste des dragons oubliés" publiés
chez l'éditeur
Au Bord des Continent
(dont votre serviteur à déjà dit tout le bien qu'il 
pensait sur ce blog)

Elian Black'Mor, voyageur de l'étrange
Aventurier et rêveur du début du XXe siècle,
Elian Black'Mor écrit et dessine sur son carnet
de voyage de moleskine, le résultat de ses
investigations sur la piste des dragons oubliés.
Ces carnets contiennent les notes et les croquis
accumulés lors d'un long voyage aux confins
des terres de Bretagne, d'Irlande et d'Ecosse.

Un auteur à 3 têtes comme invité d'honneur
au festival.
L'homme qui voit les dragons ne voyage pas seul.
En cécouvrant les deux carnets "Sur la piste des
dragons oubliés", on pensait avoir déniché un talent.
Il nous en dévoile trois. Accompagnés de Carine M
aux pinceau et de Patick Jézéquel à la plume, Elian
Black'Mor sait nous faire partager sa passion et ses
rêves fantastiques. C'est sous les vapeurs d'un geyser
d'Islande qu'il ouvre pour la pemière fois les portes
de l'atelier fabuleux du trio.

banniere-elian-blackmor.jpg

Le salon du livre

Le Château de la Roche accueille également l'espace 
consacré au salon du livre, le public est invité à plonger
dans les profondeurs de l'univers des dragons dans un
esprit de convivialité et une proximité réelle avec tous
ceux qui façonnent ce rendez-vous.

Ventes de livres et BD neufs et d'occasions 
(adultes et jeunesse) :

Les librairies Nebular Store, Lauxerois et Omerveilles
proposent une sélection autour du thème du festival

Dédicaces :

Les amateurs de dragonologie auront l'occasion de
faire dédicacer leurs livres et de discuter avec les
auteurs et illustrateurs.

Outre les invités d'honneur cités plus haut, 
Elian Black'Mor et Carine M.

Seront également présent :

Yannig Germain, Jean-Marc Ligny, Dépé
Jean-Yves Mitton, Claire Panier Alix et 
Gwen Keraval.


banniere-elian-blackmor.jpg


Atelier de dragonlogie

Un champ de fouilles au Château de la Roche
a été découvert en même temps que l'exposition
interdite !

Munis d'outils d'archéologie, le public fera 
certainement (avec un peu de chance et surtout
de la patience), de fantastiques découvertes qui
pourront, qui sait, compléter la mytérieuse
collection d'Elian Black'Mor.

Réalisation de dragon : chacun pourra créer son
dragon et l'emmener chez lui.

Voilà pour le programme du Château de la Roche,
vous sont également proposé pour compléter ce
festival deux films en soirée le vendredi 19 octobre,
The Host et Eragon, à l'Espace Renoir Roanne.
Et un spectacle pour petits et grands, le samedi
20 octobre à St Symphorien de Lay - Tête Noire
"L'enfant magique et le roi dragon"

Une exposition Dragons, également à la Tête
Noire, aura lieu du 10 octobre au 10 novembre
2007  où vous pourrez admirer d'autres oeuvres
d'Elian Black'Mor, ainsi que de
Dépé, Yannig 
Germain
, Séverine Pineaux, et Les Gallino,
à consommer sans aucune modération.

Pour tous renseignements complémentaires :
http://www.festivalsf.fr/


banniere-elian-blackmor.jpg


Voilà chers amis dragoniens, vous savez tout
de ce qui a retenu mon attention et j'espère
avoir au mieux rempli ma mission.
Et je remercie cordialement Gaël Chevalier
de m'avoir solliciter pour relier l'info ici
même dans l'antre de votre serviteur.

Cerise sur le gâteau et histoire de bien encore
vous faire baver, la voici, la voilou, tout droit
sortie du panier magique de tonton Dûdû,

La magnifique, que dis je la sublimissime
couverture du Carnet 3
d'Elian Black'Mor
dont la sortie est annoncée pour le mois de 
décembre, autrement dit on va faire chauffer
la hotte du père noël, hé hé !!!

Elian-Black-Mor-Sur-la-piste-des-dragons-oublies-3.jpg


En attentant de pouvoir tenir le précieux manuscrit
entre mes petites mains fébriles et ainsi le consulter
à ma guise pour me consoler de ne pouvoir assister 
à cette merveilleuse exposition (rendez vous compte,
je fais de la promo, et je ne peux même pas y aller à 
cette expo, vu mon programme de ouf super chargé,
c'est vraiment balot, hein)

Enfin je croise les doigts, car j'aurai quand même peut
être droit à une petite dédicace sur une belle affiche, 
hé hé !

En espérant de croiser un jour le chemin de Sieur
Black'Mor sur la région parisienne, je le remercie
déjà grandement pour l'immense part de rêve qu'il
a su me communiquer et me faire partager.

Et encore merci également à Patrick Jézéquel pour
sa première dédicace, il reste toujours la place pour
Elian, hé hé !

Tant que j'y suis, avant d'oublier encore une fois,
je tenais aussi à remercier Sandrine Gestin pour le
petit mot qu'elle m'a envoyé à propos de l'article
que je lui avait consacré ici, cela m'a beaucoup
touché.

Voilà merci à tous les amis rêveurs
pour tout ces moment de bonheur !

A bientôt pour plein d'autres rêves,
et d'ici là, amusez vous bien !

Adûnä Faël

(Toutes les images et la source texte proviennent du dossier
de presse envoyé par Gaël Chevalier, attaché de presse du 
festival)

banniere-elian-blackmor.jpg
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 10:24

Pour conclure cette formidable galerie illustrée et
orchestrée de main de maître par une Angamaya
décidément en pleine forme pour son grand retour 
sur la blogosphère, voici venir Ekësha la Déesse 
des Eaux dans toute sa splendeur !

(clic sur les images pour un meilleur rendu)

Ekesha-par-angamaya1.jpg

Certainement le personnage le plus mélancolique
de mon univers, dont l'histoire s'écrit encore au fil
des pages de ce blog, et qui a déjà suscité pas mal
d'émotion chez mes chers lecteurs, si j'en juge les
commentaires laissés sur les Mers Entincelantes.

Ekesha-par-angamaya2.jpg

C'est donc effectivement la vedette du moment,
particulièrement bien réussie et représentée ici 
par Angamaya, et je comprends aisément que
ce soit son dessin préféré de toute la série, hé hé !

Ekesha-par-angamaya3.jpg

Pour ma part je les aime toutes, et je serai bien
incapable de choisir parmi ces quatre sublimes
créatures. Quoiqu'il en soit je remercie encore
Angamaya pour ce somptueux cadeau, car
n'étant pas moi-même très doué pour le dessin
traditionnel, rien ne pouvait me faire plus plaisir
d'avoir une telle représentation de mes personnages
réalisés au crayon.

Ekesha-par-angamaya4.jpg

Et pour ceux qui s'impatientent sur le devenir
de cette charmante déesse, la suite des Mers
Etincelantes est imminente, hé hé !!!

(Hourra !!! S'écria la foule en délire, hi hi !!!)

A bientôt pour de nouvelles aventures et 
encore bien des surprises !


Adûnä Faël
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 09:35
Déesse Ô ma Déesse, sans toi mon existence,
n'aurait que peu d'importance, car tu es divine
par excellence, Ô toi ma Déesse des Songes !

Voici venir celle par qui tout a commencé dans
construction de l'univers des Terres Immortelles,
étant le coeur même de toute cette histoire, elle
est avec son frère jumeau Arün l'un des piliers
sans qui ce monde n'aurait jamais sans doute
existé dans ma petite tête d'écervelé.

Arryl-par-angamaya1.jpg

Vous l'aurez donc sans doute compris, Arryl
est non seulement une pièce maîtresse de cet
immense puzzle, mais elle est aussi l'un de mes
personnages que j'affectionne tout particulièrement
et qui a envahi mon imaginaire en s'imposant peu
à peu comme une évidence de mes doux rêves
d'enfance.

Arryl-par-angamaya2.jpg

Dès le début, j'avais une idée très précise de 
l'aspect physique de cette Déesse des Songes,
il était clair dans ma petite tête qu'elle devait
avoir quelque chose de Galadriel, personnage
ô combien mythique et hauts en couleurs de
Sieur Tolkien. J'avais bien sûr également en
tête les Dames Blanches de nos légendes
celtiques, notamment La Dame du Lac du
cycle arthurien.

Personnifiant à la fois le rêve mais aussi les
éléments de l'air, s'est volontairement que
je l'ai envisagé comme un archétype entre
conte féerique et mythologie celtique, dont
le blanc est la couleur dominante.

Arryl-par-angamaya3.jpg

C'est seulement par la suite en développant le
personnage et en jouant avec cette histoire de
gémélité que les choses ont sérieusement
évolué, mais ça, c'est une autre histoire, que
certains d'entre vous connaissent déjà, pour
les autres, si vous voulez en savoir plus, allez
faire un petit tour du côté de la Genèse.
(Première version non corrigée, ça veut dire
plein de fautes dans le texte, mais la flemme
de tout corriger ici, puisque je suis parti sur 
une nouvelle version en cours de réalisation
à découvrir également ici).

Angamaya m'a donc fait l'immense plaisir de
la représenter dans toute sa splendeur un peu
à l'image de Galadriel d'ailleurs, même si elle 
était partie sur une déesse du froid comme
elle l'explique dans son article ici, je crois
que malgré tout dans mes explications qu'elle
avait malencontreusement perdues, l'image
de l'elfe illustre avait du bien s'imprégner dans
son esprit, et puis je l'ai un peu réchauffé ici
avec deux version "sépia", hé hé !!!

Arryl-par-angamaya4.jpg

Enfin quoi qu'il en soit le résultat est là, une
déesse magnifique, toute de blanc vêtue, aux
longs cheveux dorés, une vision fabuleuse
qui me comble de joie et de bonheur.

Merci infiniment, ma chère Angamaya !

A bientôt pour la suite...

Adûnä Faël